You are here

La prophétie d'Isaïe (11, 6-9) peut paraître à première vue utopique: "Un monde non-violent où les prédateurs seraient doux comme des agneaux ? On peut rêver, mais c'est bien loin de notre réalité ! Seul un miracle pourrait produire un tel résultat !"

Cette réflexion spontanée n'est-elle pas révélatrice de notre réaction habituelle face à l’invitation, si souvent répétée dans la Bible, à vivre la non-violence active comme chemin de construction du Royaume ?
En osant le parallèle avec nos relations humaines, avec l'aide du modèle M-m-E de Pat Patfoort, la prophétie d’Isaïe semble nous indiquer un autre possible : chacun est respecté dans ses besoins vitaux : se nourrir, se loger et dormir en paix. Chacun a quitté le mode violent, dans lequel il s’efforçait de "survivre au détriment de l’autre", pour entrer dans une compréhension plus profonde des fondements de l’attitude de l’autre : pourquoi agit-il comme cela ?
Entrer dans cette expérience, c'est quelque part accepter d'être petit et vulnérable … comme tous les êtres humains qui apparaissent dans le texte d'Isaïe: des enfants!
Vivre chaque jour un peu plus cette expérience, c’est entrer aujourd’hui dans ce monde nouveau, ce paradis qui n’est pas si utopique !